Boutique Biologiquement.comAméliorer la circulation sanguine grâce à la vigne rouge

  Posté par vigne       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Il est réellement possible d’améliorer la circulation sanguine grâce à la phytothérapie à travers l’utilisation de la vigne rouge bio.

Ses principes actifs lui confèrent des propriétés astringentes, veinotoniques, vasoconstrictrices et la vigne rouge apporte des vitamines P au niveau des veines et des capillaires. Ces actions sont possibles grâce à la présence d’O.P.C, de tanins et d’autres polyphénols. De plus, l’utilisation de la vigne rouge pour soigner tout trouble de la circulation sanguine n’entraîne aucun effet secondaire.

Améliorer la circulation sanguine grâce à la vigne rouge

Lorsque le sang ne circule pas correctement dans le corps, de nombreux troubles peuvent faire leur apparition. Voilà comment et pourquoi des varices peuvent se manifester chez la femme. Cependant, une mauvaise circulation sanguine cause également des hémorroïdes, de la lourdeur au niveau des jambes, une prédisposition aux ecchymoses et autre éclatement des capillaires. De nos jours, la vigne rouge est l’une des solutions les plus efficaces contre tout problème de circulation sanguine.

La vigne rouge

Il y a à peu près 300 espèces de vigne dans le monde. Pour ce qui est de la vigne rouge, elle pousse principalement en Europe Méridionale et en Afrique du Nord. Les raisins produits par cette espèce de vigne ont une couleur noire. Avant que sa culture ne s’étende sur l’Europe vers 800 ans avant J.-C, la vigne rouge fut découverte en Asie Mineure. Elle est aujourd’hui cultivée à travers le monde et surtout dans les régions tempérées. En effet, il faut dire que la vigne a de quoi plaire au vu de ses propriétés bienfaisantes, qui étaient déjà connues au Moyen-âge.

La composition de la vigne rouge

Les principes actifs de la vigne rouge se situent en majeure partie au niveau du pépin du raisin et du feuillage. Les pépins contiennent des proanthocyanidols (également appelés O.P.C) et des antocyanosides. Le feuillage ne peut, lui, être utilisé qu’après l’automne car c’est à cette période que les feuilles atteignent leur maturité et rougissent. Elles sont ensuite séchées et conservées dans un lieu frais, à l’abri de toute lumière. Très bénéfiques pour la santé, les feuilles de la vigne rouge sont riches en :

flavonoïdes, antioxydants puissants
en polyphénols, antioxydants puissants
en tanins hydrolysables,
en acide organique,
en vitamine C.

Les effets de la vigne rouge sur la circulation sanguine

Beaucoup de personnes souffrent de troubles de la circulation sanguine et cherchent une solution rapide et efficace contre ces maux. Comme mentionné ci-dessus, la vigne rouge est l’alternative idéale si on souhaite se tourner vers la phytothérapie. Pour preuve, la vigne rouge est l’un des ingrédients majeurs dans la composition de nombreux compléments alimentaires à base de plantes.

Les propriétés bienfaisantes de la vigne rouge

La composition de la vigne rouge fait d’elle un véritable allié pour améliorer la circulation sanguine et ce, grâce à la présence des O.P.C qui luttent contre les radicaux libres. De plus, elle a une action veinotonique, c’est-à-dire que ses constituants renforcent et tonifient les veines et les autres capillaires. Elle contient aussi des vitamines P qui rendent les vaisseaux moins perméables, évitant ainsi l’apparition de varices et l’éclatement des capillaires. Ses tanins hydrolysables ont des propriétés vasoconstrictrices et astringentes, ce qui entraîne donc un resserrement du calibre musculaire des vaisseaux sanguins. La vigne rouge prévient également la stase veineuse en améliorant globalement la circulation sanguine dans le corps.

Les actions de la vigne rouge sur les troubles de la circulation sanguine

La vigne rouge peut être prise sous forme de capsule en tant que complément alimentaire. Cependant, en infusion et mélangé à d’autres plantes telles que l’hamamélis et le petit houx, la vigne rouge devient aussi une tisane efficace contre le trouble de la circulation du sang. Pour cette recette, il faut laisser bouillir 40 grammes de vigne rouge mélangée à 40 grammes de petit houx et 20 grammes d’hamamélis pendant 2 minutes. Ensuite, on mélange une cuillère à café de ce concentré à une tasse d’eau et on peut consommer.

Améliorer la circulation sanguine grâce à la vigne rouge
Améliorer la circulation sanguine grâce à la vigne rouge

On peut utiliser cette tisane pour :

traiter les varices,
diminuer les « bleus » et couperose en cas de prédisposition,
soigner les hémorroïdes,
traiter les phlébites,
soulager les douleurs au niveau des jambes dues à une mauvaise circulation sanguine.

La vigne rouge, l’allié d’une bonne circulation sanguine

Les bienfaits de la vigne rouge sur la circulation sanguine sont connus depuis des millénaires. Cette plante était auparavant utilisée par les Égyptiens et les Grecs. On peut donc l’utiliser en toute confiance, d’autant plus qu’elle n’entraîne aucun effet secondaire et qu’il n’y a pas de contre-indication.

Boutique Biologiquement.comVigne rouge bio antioxydante

  Posté par vigne       Laisser un commentaire
[Total : 6    Moyenne : 3.3/5]

Description et bienfaits sur la santé humaine de la vigne rouge bio antioxydante

Nom latin : Vitis vinifera
Famille : Ampélidacées
Variété : Tinctoria

La vigne rouge est un arbuste d’environ 80 cm de haut, doté d’une forte et longue
racine profonde et d’une tige ligneuse grimpante (grâce à des vrilles) épaisse et
tordue dont les rameaux (appelés sarments) sont porteurs de feuilles, de couleur
rouge pourpre, palmatilobées à 5 lobes aigus aux bords dentés avec une face
inférieure duveteuse, à l’opposé desquelles se trouvent des vrilles permettant à la
plante de s’accrocher. Les petites fleurs, de couleur verdâtre et odorantes,
forment des grappes, opposées aux feuilles, devenant des fruits à l’automne qui
constituent des grappes de raisin formées de baies renfermant quelques graines.

Vigne rouge bio antioxydante
Vigne rouge bio antioxydante

Elle pousse sur des sols alluvionnaires argilo-siliceux, des sables fertiles, et des
calcaires riches, sous des climats doux ou tempérés chauds, notamment en
Europe méridionale, en Afrique du Nord, en Asie du sud-ouest tempérée, au sud
du Caucase et de la mer Caspienne.

PRINCIPES ACTIFS MAJEURS

Ce sont essentiellement des anthocyanes (correspondant aux pigments qui donnent la coloration rouge
aux feuilles et qui sont en grande partie à l’origine de l’action vitaminique P qui correspond à un ensemble de
propriétés de protection vasculaire en général, veineuse et capillaire en particulier), des flavonoïdes (dont la
rutine, flavonoïdes qui sont également à l’origine de l’action vitaminique P, notamment en étant des anti-
oxydants de la paroi des vaisseaux), des tanins (substances de nature polyphénolique aux propriétés
astringentes, à l’origine de l’action veinotonique), de la vitamine C et des sels minéraux.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES ESSENTIELLES

La feuille de vigne rouge possède surtout des propriétés :

• tonique veineuse importante, avec facilitation et régularisation de la circulation de retour ;
• tonique et protectrice des vaisseaux capillaires avec diminution de leur perméabilité et augmentation
de leur résistance ;
• astringente et vasoconstrictrice qui favorisent encore plus le retour veineux ;
• hémostatique ;
• décongestionnante pelvienne.

INDICATIONS PRINCIPALES

Actuellement, la vigne rouge est principalement utilisée :

1) En général :

• Pour maintenir un excellent tonus veineux et capillaire et prévenir ainsi tous les troubles résultant
d’une insuffisance de la circulation de retour.

2) En particulier :

• Sphère vasculaire : Jambes lourdes – Œdème des membres inférieurs – Varices – Hémorroïdes –
Séquelles de phlébite – Fragilité capillaire et ses conséquences (notamment le purpura sous la forme
de pétéchie et d’ecchymose spontanée, ainsi que la couperose).
• Sphère digestive : Certaines formes bénignes de diarrhée.

FORMES D’UTILISATION

— Les formes habituelles d’administration de la vigne rouge en phytothérapie contemporaine sont la poudre
totale sèche (micronisée, et de préférence cryobroyée) en gélules, qui représente le totum végétal de la
feuille dans toute son intégrité et toute son intégralité, et l’extrait sec (souvent sous forme de nébulisat)
également en gélules.

— Elle peut aussi être prise sous forme d’infusion (faire infuser pendant 10 mn dans une tasse à thé d’eau
bouillante un sachet-dose de l’une des spécialités commerciales citées ci-dessous) ; et sous forme d’extrait
aqueux prêt à l’emploi (en ampoules buvables) vendu dans les pharmacies et les magasins de diététique.

— Elle est également utilisée dans des préparations magistrales associant diverses autres plantes
complémentaires (sous forme d’infusions composées, mais surtout aujourd’hui sous forme de mélanges de
poudres totales ou d’extraits secs en gélules) choisies et prescrites en fonction de chaque malade par les
médecins phytothérapeutes.

— La vigne rouge existe enfin sous forme de très nombreuses spécialités pharmaceutiques
phytothérapiques répondant à ses indications (seule ou en association avec d’autres plantes aux vertus
complémentaires) : Actisane Hémorroïdes-Jambes lourdes* – Anthylline* – Boribel N°12 Jambes
lourdes* – Ditavène* – Élusanes Vigne rouge* – Extrait aqueux de Vigne rouge Superdiet* – Extrane
Vigne rouge* – Florisane Vigne rouge* – Gifrer Vigne rouge* – LBP Vigne rouge* – Médiflor Circulation
du sang* – Médiflor N°1 Diététique* – Ophtalmine* – Opo-Veinogène* – Phlébosédol* – Phytescens
F45 Circulation* Phytofluide Vigne rouge* – Tisane Provençale N°3* – Titrex Vigne rouge* –
Veinophytum* – Vigne rouge Boiron* – etc.

POSOLOGIE MOYENNE

Les doses moyennes journalières à prendre pour les différentes formes habituelles d’utilisation sont les
suivantes :

• Poudre totale sèche micronisée en gélules : 2 g à prendre avec un verre d’eau en trois prises : matin,
midi et soir au moment des repas.

• Extrait sec (nébulisat) en gélules : 400 mg à prendre avec un verre d’eau en trois prises : matin, midi
et soir au moment des repas.

• Infusion : Boire une tasse matin, midi et soir après les repas.

• Extrait aqueux : Prendre une ampoule dans un verre d’eau matin, midi et soir avant les repas.

La durée du traitement – sous ces formes et à ces doses – est éminemment variable en fonction des
troubles à traiter et de leur importance. En règle générale, pour en retirer les meilleurs bénéfices, les cures
doivent toujours être assez longues et, surtout, être renouvelées régulièrement avec une fréquence
spécifique selon l’indication (en moyenne trois semaines par mois en traitement curatif et une semaine sur
deux en traitement préventif).

• Préparations magistrales médicales : Suivre strictement les indications mentionnées sur l’ordonnance
par le médecin traitant.

• Spécialités pharmaceutiques : Suivre les recommandations d’utilisation du laboratoire quant à la dose, la
durée du traitement et – pour les enfants – l’âge à partir duquel la spécialité peut être prise.

REMARQUES IMPORTANTES

— Parmi toutes les variétés de vigne qui produisent du raisin, seules les feuilles rouges de la variété
Tinctoria (communément appelée variété des teinturiers) sont utilisées en phytothérapie du fait justement
des pigments rouges qu’elles contiennent et qui constituent les principes actifs.

— Les pépins de raisin donnent lieu à la fabrication d’une huile qui est utilisée dans certains régimes
diététiques à visée thérapeutique (notamment ceux destinés à lutter contre l’hyperlipémie) du fait de sa
richesse en acides gras poly-insaturés.