Feuilles de vigne rouge bio antioxydantes

Boutique Biologiquement.com
[Total : 5    Moyenne : 3.2/5]

Les feuilles de vigne bio son très riche en antioxydants naturels puissants

Noms communs : vigne, vigne à raisin, raisin, pépins de raisin, feuilles de vigne.
Nom botanique : Vitis vinifera, famille des vitacées.
Noms anglais : vine, grape vine, grape,grape seed.

Parties utilisées : feuilles, fruits et pépins.
Habitat et origine : vraisemblablement originaire d’Europe méridionale et du Moyen-Orient, la vigne à raisin est soigneusement sélectionnée et cultivée par les humains depuis la nuit des temps. Elle préfère un sol argileux et riche en silice et exige un ensoleillement maximum. De nos jours, on la cultive dans toutes les régions tempérées du globe.

Feuilles de vigne rouge antioxydantes
Feuilles de vigne rouge antioxydantes

Indications de la vigne rouge

Pépins du raisinet feuilles – Traiter l’insuffisance veineuse et les varices.

Pépins du raisin – Atténuer le stress oculaire causé par l’éblouissement.

Pépins du raisin – Accélérer la guérison des tuméfactions consécutives à une blessure ou à une chirurgie; traiter les rétinopathies; prévenir les maladies cardiovasculaires.

Feuilles – calmer l’irritation des yeux; traiter les hémorroïdes.

Posologie de la vigne rouge

Les principaux effets thérapeutiques de la vigne rapportés ici sont attribués à trois types de composés.

La quercétine et ses dérivés, des flavonoïdes présents notamment dans la feuille.
Les oligo-proanthocyanidines (OPC), des flavonoïdes concentrés surtout dans les pépins. (Des suppléments d’extraits de pépins de raisin à teneur normalisée en OPC sont disponibles dans le commerce.)
Le resvératrol, un polyphénol qu’on trouve surtout dans la peau du raisin rouge (le vin en renferme également).

Insuffisance veineuse et varices

Protection contre l’éblouissement

Historique de la vigne rouge

Au cours des dernières décennies, les chercheurs se sont penchés sur les propriétés des polyphénols du raisin (antioxydant naturel puissant). Ils se sont intéressés en particulier au resvératrol surtout concentré dans la peau du fruit et aux oligo-proanthocyanidines (OPC) qu’on trouve principalement dans l’enveloppe du pépin.

Les oligo-proanthocyanidines ont fait l’objet d’un grand engouement lorsque, au cours de la seconde moitié du XXe siècle, les travaux du professeur Jacques Masquelier (d’abord au Québec, ensuite en France) ont mené à la mise au point et à la commercialisation des extraits d’écorce de pin (Pycnogénol®), puis de pépins de raisin (ActiVin®). La fabrication du vin a fourni une très grande source de matières premières à une industrie qui s’est développée relativement récemment : celle de la production des suppléments alimentaires composés d’extraits fabriqués avec les résidus de pressage du raisin.

Recherches sur la vigne rouge

La recherche biomédicale s’intéresse beaucoup aux substances contenues dans la vigne rouge et dans ses produits, comme le vin, car elles pourraient avoir des effets bénéfiques sur la santé humaine. L’activité biologique de la vigne et de ses produits serait surtout associée au resvératrol et à des flavonoïdes comme la quercétine et les oligo-proanthocyanidines.

Les oligo-proanthocyanidines

Ces composés aux puissantes propriétés antioxydantes ont fait l’objet de nombreuses recherches ces dernières années. Les pépins de raisins ne sont pas la seule source d’oligo-proanthocyanidines : on en trouve également dans l’écorce de pin et, à un moindre degré, dans la peau de l’arachide.

Insuffisance veineuse et varices. Quelques essais cliniques concluants ont été menés dans les années 1980, en France, sur des extraits de pépins de raisin qui, comme le pin maritime, contiennent des oligo-proanthocyanidines (OPC). Leurs résultats montrent que les extraits de pépins de raisin peuvent soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse et des varices.

Plus récemment, des résultats comparables ont été obtenus avec un extrait de feuilles de vigne (AS 195®). Des doses quotidiennes de 360 mg pendant 12 semaines ont permis de réduire l’oedème et l’enflure des jambes chez des personnes souffrant d’insuffisance veineuse chronique. Selon les chercheurs, l’extrait pourrait contribuer à contrer la progression de la maladie.

Protection contre l’éblouissement. Plusieurs études cliniques européennes de petite envergure indiquent que les oligo-proanthocyanidines (de 200 mg à 300 mg par jour d’extrait de pépins de raisin) sont plus efficaces qu’un placebo pour protéger contre l’éblouissement oculaire.

Tuméfactions consécutives à une blessure ou à une chirurgie. Au cours des années 1980, les résultats d’études menées en France indiquaient que les oligo-proanthocyanidines du pépin de raisin pouvaient être utiles pour traiter les tuméfactions (enflure d’un organe ou d’une région du corps) consécutives à une blessure ou à une intervention chirurgicale. L’état actuel de la recherche ne permet cependant pas de confirmer l’efficacité de l’extrait de pépins de raisin à cet égard.

Rétinopathie. Les données cliniques ne permettent pas d’établir définitivement l’efficacité de la vigne rouge pour le traitement de la rétinopathie. Néanmoins, des essais de faible envergure menés dans les années 1980 ont montré que les oligo-proanthocyanidines de la vigne (Endotelon®) et de l’écorce du pin maritime (Pycnogénol®) pouvaient aider à ralentir la progression de la rétinopathie diabétique.

Des essais menés sur des animaux indiquent également qu’un extrait de pépins de raisin et un extrait normalisé en resvératrol (extrait de la peau de raisin) pouvaient contribuer à prévenir la cataracte, une autre affection de l’oeil.

Protection cardiovasculaire. Des études suggèrent que les polyphénols présents dans la vigne et ses produits (raisin, jus de raisin, extrait de pépins, vin désalcoolisé) auraient un effet positif sur plusieurs facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. Ils amélioreraient la composition des lipides du sang, en réduisant notamment le taux de « mauvais cholestérol » (LDL), inhiberaient l’aggrégation des plaquettes sanguines, diminueraient la pression sanguine et réduiraient le stress oxydatif de l’organisme. Par ailleurs, les oligo-proanthocyanidines auraient un effet protecteur contre la résistance à l’insuline, un problème qui se manifeste souvent avec l’âge. Ces résultats encourageants demandent toutefois à être confirmés.

Précautions avec la vigne rouge

Attention
En l’absence de données toxicologiques complètes, on recommande aux enfants, aux femmes enceintes ou qui allaitent et aux personnes souffrant de troubles hépatiques graves d’éviter les suppléments d’oligo-proanthocyanidines.
Contre-indications
Aucune connue.
Effets indésirables
Aucun connu.

Interactions avec la vigne rouge

Avec des plantes ou des suppléments
À haute dose, l’effet des oligo-proanthocyanidines pourrait théoriquement s’ajouter à celui de plantes ou de suppléments ayant des effets anticoagulants (ail, ginseng, saule, trèfle rouge, etc.) ou antiplaquettaires (ginkgo biloba, ail, ginseng de Sibérie).
Avec des médicaments
À haute dose, l’effet des oligo-proanthocyanidines pourrait théoriquement s’ajouter à celui des médicaments anticoagulants (warfarine, Coumadin®, aspirine, par exemple) ou antiplaquettaires (aspirine, clopidogrel, par exemple).

Sur les tablettes

Extrait de pépins de raisin : on retrouve principalement des comprimés et des capsules; s’assurer que l’étiquette porte la mention « normalisé en OPC », ce qui confirme la présence en quantité suffisante de composés chimiques thérapeutiques.

Extrait de feuilles : moins courant, on le retrouve sous forme d’extrait liquide ou sec, non normalisé, et le plus souvent associé à d’autres ingrédients.

La teneur des composés actifs des feuilles de vigne peut varier considérablement. Selon les résultats d’une analyse de 135 échantillons publiée en 200823, la teneur des flavones allait de 0,6 % à 3,5 %, celle des anthocyanines de 0,2 % à 1,45 % et celle des polyphénols de 4,6 % à 18,9 %.

Feuilles de vigne rouge biologique puissant antioxydant

Boutique Biologiquement.com
[Total : 6    Moyenne : 1.5/5]

La vigne rouge bio est réputée pour les bienfaits qu’elle procure sur le bien-être et le confort de vos jambes.

Riche en polyphénols et tanins, ses feuilles agissent sur le résistance des capillaires et la microcirculation.

Feuilles de vigne rouge biologique puissant antioxydant
Feuilles de vigne rouge biologique puissant antioxydant

Jambes lourdes

La vigne rouge est réputée pour les bienfaits qu’elle procure sur le bien-être et le confort de vos jambes.

Riche en polyphénols et tanins, ses feuilles agissent sur le résistance des capillaires et la microcirculation.

Elles participent ainsi à la beauté et à la légèreté de vos jambes.

L’ensemble des études semble indiquer que les feuilles de la vigne rouge, les raisins et leurs pépins, de même que le vin, renferment des substances qui pourraient présenter un intérêt thérapeutique ou tout au moins préventif.

Les recherches ont particulièrement porté sur les flavonoïdes, antioxydants naturels puissants, des substances présentes en quantité importante dans les produits de la vigne, et on a constaté que, parmi ces flavonoïdes, ceux qui contribuent à la coloration rouge du raisin seraient les plus actifs.

Parmi les flavonoïdes qui se trouvent dans les produits de la vigne, les chercheurs se sont particulièrement intéressés à la quercétine et à ses dérivés, dont les feuilles de vigne sont riches, au resvératrol, surtout présent dans la peau du raisin, et aux oligo-proanthocyanidines (OPC), principalement concentrés dans les pépins.

Propriétés de la vigne rouge bio

Boutique Biologiquement.com
[Total : 2    Moyenne : 2/5]

La Vigne rouge bio a une action nettoyante et tonifiante des artères, capillaires et veines

La Vigne Rouge bio est traditionnellement utilisée pour son action bénéfique sur la circulation sanguine, pour diminuer la fragilité capillaire et favoriser le retour à des jambes légères

Les bienfaits de la vigne rouge bio résident dans les feuilles qui renferment des anthocyanes à l’activité reconnue pour diminuer la perméabilité des capillaires et augmenter leur résistance.

La vigne rouge bio contient de nombreux tanins vaso constructeurs qui favorisent le retour veineux, allègent les jambes et améliorent les troubles circulatoires.

Propriétés de la vigne rouge bio
Propriétés de la vigne rouge bio

La vigne rouge bio maintient l’élasticité et la souplesse des vaisseaux

La vigne rouge bio est conseillée pour tonifier la circulation et retrouver la sensation de jambes légères.

La vigne rouge bio maintient l’élasticité et la souplesse des vaisseaux grâce à sa richesse en anthocyanes.

La vigne rouge bio favorise des jambes fines et légères, participe au soulagement des troubles de la ménopause, améliore l’aspect de la peau du visage et des jambes…

La vigne rouge bio possède une action anti oxydante qui protège la jeunesse des vaisseaux

La vigne rouge bio contribue également à apaiser les bouffées de chaleur et à améliorer l’aspect de la peau

La vigne rouge bio est a conseiller comme tonique veineux en cas de troubles circulatoires (varices, jambes lourdes, ménopause).

La vigne rouge bio tonifie les veines, d’où son utilisation dans les problèmes de jambes lourdes, varices, couperose, fragilité capillaire et permet également de soulager les hémorroïdes.

La vigne rouge bio, sa description vertus

Boutique Biologiquement.com
[Total : 5    Moyenne : 2.8/5]

La vigne rouge ou vitis vinifera purpurea, est une plante de 80 cm de haut environ, aux feuilles de couleur rouge pourpre.

On connaît aujourd’hui près de 60 espèces de vigne, mais la vitis vinifera est la plus exploitée. On la trouve dans le sud de l’Europe, en Afrique du Nord, en Asie du sud-est et dans la région de la mer Caspienne. De la famille des vitacées, la vigne rouge est riche en flavonoïdes et en tanin, des substances antioxydantes qui renforcent la résistance des vaisseaux sanguins et retardent le vieillissement. Ses feuillages rougissent en automne, d’où son nom. Elle a comme fruit le raisin noir. Une bonne partie de la plante est exploitable, aussi bien dans la cosmétique que la médecine. Les agents thérapeutiques de la vigne rouge sont constitués par le resvératrol, antioxydant naturel puissant contenu dans la peau du raisin. On retrouve également cette substance dans le vin rouge. Les oligo-proanthocyanidines, ou OPC, un autre agent, forment les flavonoïdes de la plante. Ces OPC sont à l’origine de la coloration rouge de cette vigne ; ils intéressent beaucoup les chercheurs. On retrouve ces agents principalement dans les pépins du raisin, mais aussi dans la peau de l’arachide. Tous ces composants constituent un bon remède pour le rajeunissement de notre organisme et pour lutter contre les dégénérescences cellulaires, notamment oculaire et capillaire.

La vigne rouge bio, sa description vertus
La vigne rouge bio, sa description vertus

La vigne rouge, ses utilisations

La vigne rouge, de par ses propriétés antioxydantes, s’utilise pour traiter les insuffisances veineuses. En d’autres termes, elle renforce les parois des vaisseaux sanguins et des micros vaisseaux, évite leurs ruptures, et rend fluide la circulation sanguine. Cela explique pourquoi les Français sont deux fois moins exposés aux risques de maladies cardio-vasculaires que les Américains, malgré un mode d’alimentation assez riche en cholestérol. Cette tendance est due à une consommation régulière de vin rouge à table. La vigne rouge est également un bon remède pour le traitement des œdèmes, des troubles oculaires, et des varices. Des études ont également démontré que le resvératrol est un anti-cancérigène, en arrêtant la prolifération des cellules cancéreuses. Des composantes de la vigne rouge, notamment les OPC, permettent de soigner les problèmes de jambes lourdes. Des chercheurs ont aussi montré qu’en associant ces dernières composantes avec le chrome chélaté, on obtient une bonne protection des personnes âgées contre les effets des radicaux libres. Et actuellement, on parle de plus en plus aussi des bienfaits des OPC contre la résistance à l’insuline chez les patients diabètes. La vigne rouge traite aussi les personnes souffrant de fragilité capillaire ainsi que les personnes qui se blessent facilement.

Vigne rouge bio antioxydante

Boutique Biologiquement.com
[Total : 6    Moyenne : 3.3/5]

Description et bienfaits sur la santé humaine de la vigne rouge bio antioxydante

Nom latin : Vitis vinifera
Famille : Ampélidacées
Variété : Tinctoria

La vigne rouge est un arbuste d’environ 80 cm de haut, doté d’une forte et longue
racine profonde et d’une tige ligneuse grimpante (grâce à des vrilles) épaisse et
tordue dont les rameaux (appelés sarments) sont porteurs de feuilles, de couleur
rouge pourpre, palmatilobées à 5 lobes aigus aux bords dentés avec une face
inférieure duveteuse, à l’opposé desquelles se trouvent des vrilles permettant à la
plante de s’accrocher. Les petites fleurs, de couleur verdâtre et odorantes,
forment des grappes, opposées aux feuilles, devenant des fruits à l’automne qui
constituent des grappes de raisin formées de baies renfermant quelques graines.

Vigne rouge bio antioxydante
Vigne rouge bio antioxydante

Elle pousse sur des sols alluvionnaires argilo-siliceux, des sables fertiles, et des
calcaires riches, sous des climats doux ou tempérés chauds, notamment en
Europe méridionale, en Afrique du Nord, en Asie du sud-ouest tempérée, au sud
du Caucase et de la mer Caspienne.

PRINCIPES ACTIFS MAJEURS

Ce sont essentiellement des anthocyanes (correspondant aux pigments qui donnent la coloration rouge
aux feuilles et qui sont en grande partie à l’origine de l’action vitaminique P qui correspond à un ensemble de
propriétés de protection vasculaire en général, veineuse et capillaire en particulier), des flavonoïdes (dont la
rutine, flavonoïdes qui sont également à l’origine de l’action vitaminique P, notamment en étant des anti-
oxydants de la paroi des vaisseaux), des tanins (substances de nature polyphénolique aux propriétés
astringentes, à l’origine de l’action veinotonique), de la vitamine C et des sels minéraux.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES ESSENTIELLES

La feuille de vigne rouge possède surtout des propriétés :

• tonique veineuse importante, avec facilitation et régularisation de la circulation de retour ;
• tonique et protectrice des vaisseaux capillaires avec diminution de leur perméabilité et augmentation
de leur résistance ;
• astringente et vasoconstrictrice qui favorisent encore plus le retour veineux ;
• hémostatique ;
• décongestionnante pelvienne.

INDICATIONS PRINCIPALES

Actuellement, la vigne rouge est principalement utilisée :

1) En général :

• Pour maintenir un excellent tonus veineux et capillaire et prévenir ainsi tous les troubles résultant
d’une insuffisance de la circulation de retour.

2) En particulier :

• Sphère vasculaire : Jambes lourdes – Œdème des membres inférieurs – Varices – Hémorroïdes –
Séquelles de phlébite – Fragilité capillaire et ses conséquences (notamment le purpura sous la forme
de pétéchie et d’ecchymose spontanée, ainsi que la couperose).
• Sphère digestive : Certaines formes bénignes de diarrhée.

FORMES D’UTILISATION

— Les formes habituelles d’administration de la vigne rouge en phytothérapie contemporaine sont la poudre
totale sèche (micronisée, et de préférence cryobroyée) en gélules, qui représente le totum végétal de la
feuille dans toute son intégrité et toute son intégralité, et l’extrait sec (souvent sous forme de nébulisat)
également en gélules.

— Elle peut aussi être prise sous forme d’infusion (faire infuser pendant 10 mn dans une tasse à thé d’eau
bouillante un sachet-dose de l’une des spécialités commerciales citées ci-dessous) ; et sous forme d’extrait
aqueux prêt à l’emploi (en ampoules buvables) vendu dans les pharmacies et les magasins de diététique.

— Elle est également utilisée dans des préparations magistrales associant diverses autres plantes
complémentaires (sous forme d’infusions composées, mais surtout aujourd’hui sous forme de mélanges de
poudres totales ou d’extraits secs en gélules) choisies et prescrites en fonction de chaque malade par les
médecins phytothérapeutes.

— La vigne rouge existe enfin sous forme de très nombreuses spécialités pharmaceutiques
phytothérapiques répondant à ses indications (seule ou en association avec d’autres plantes aux vertus
complémentaires) : Actisane Hémorroïdes-Jambes lourdes* – Anthylline* – Boribel N°12 Jambes
lourdes* – Ditavène* – Élusanes Vigne rouge* – Extrait aqueux de Vigne rouge Superdiet* – Extrane
Vigne rouge* – Florisane Vigne rouge* – Gifrer Vigne rouge* – LBP Vigne rouge* – Médiflor Circulation
du sang* – Médiflor N°1 Diététique* – Ophtalmine* – Opo-Veinogène* – Phlébosédol* – Phytescens
F45 Circulation* Phytofluide Vigne rouge* – Tisane Provençale N°3* – Titrex Vigne rouge* –
Veinophytum* – Vigne rouge Boiron* – etc.

POSOLOGIE MOYENNE

Les doses moyennes journalières à prendre pour les différentes formes habituelles d’utilisation sont les
suivantes :

• Poudre totale sèche micronisée en gélules : 2 g à prendre avec un verre d’eau en trois prises : matin,
midi et soir au moment des repas.

• Extrait sec (nébulisat) en gélules : 400 mg à prendre avec un verre d’eau en trois prises : matin, midi
et soir au moment des repas.

• Infusion : Boire une tasse matin, midi et soir après les repas.

• Extrait aqueux : Prendre une ampoule dans un verre d’eau matin, midi et soir avant les repas.

La durée du traitement – sous ces formes et à ces doses – est éminemment variable en fonction des
troubles à traiter et de leur importance. En règle générale, pour en retirer les meilleurs bénéfices, les cures
doivent toujours être assez longues et, surtout, être renouvelées régulièrement avec une fréquence
spécifique selon l’indication (en moyenne trois semaines par mois en traitement curatif et une semaine sur
deux en traitement préventif).

• Préparations magistrales médicales : Suivre strictement les indications mentionnées sur l’ordonnance
par le médecin traitant.

• Spécialités pharmaceutiques : Suivre les recommandations d’utilisation du laboratoire quant à la dose, la
durée du traitement et – pour les enfants – l’âge à partir duquel la spécialité peut être prise.

REMARQUES IMPORTANTES

— Parmi toutes les variétés de vigne qui produisent du raisin, seules les feuilles rouges de la variété
Tinctoria (communément appelée variété des teinturiers) sont utilisées en phytothérapie du fait justement
des pigments rouges qu’elles contiennent et qui constituent les principes actifs.

— Les pépins de raisin donnent lieu à la fabrication d’une huile qui est utilisée dans certains régimes
diététiques à visée thérapeutique (notamment ceux destinés à lutter contre l’hyperlipémie) du fait de sa
richesse en acides gras poly-insaturés.

Vigne rouge antioxydante

Boutique Biologiquement.com
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Propriétés et vertus de la vigne rouge biologique

Descriptif :

Plante grimpante sarmenteuse dont les feuilles sont rouges en automne, la Vigne Rouge se décline en de très nombreuses variétés. On utilise principalement la feuille provenant des cépages teinturiers.

Historique :

L’histoire de la Vigne se confond avec celle de l’homme. Originaire de l’Asie Mineure, cette plante est cultivée en Grèce dès le XVème siècle avant notre ère. Les grecs vouaient à la Vigne un véritable culte, la considérant comme l’emblème de la civilisation. Ils introduisirent la Vigne en France, 600 ans avant J.C. De nombreuses régions de France puisent aujourd’hui leur richesse du vin qui en est tiré.

Vigne rouge antioxydante
Vigne rouge antioxydante

Composants :

Les feuilles de Vigne Rouge contiennent des anthocyanosides et des tanins antioxydants (dont les proanthocyanidols). Ce sont les anthocyanosides qui donnent à la feuille en automne sa couleur rouge sang caractéristique. Les tanins et les anthocyanosides ont une activité vitaminique P, protectrice des veines, et facilitent la circulation sanguine.

Usages :

La Vigne Rouge est traditionnellement utilisée pour son action bénéfique sur la circulation sanguine, pour diminuer la fragilité capillaire et pour favoriser le retour à des jambes légères.